Florilège de phrases que les Républicains auraient dû s’abstenir de prononcer

Ceci est une liste tristement non exhaustive des ânneries, plus ou moins graves, prononcées par les Républicains aux Etats-Unis ces derniers mois.

Commençons par Newt Gingrich, ancien « speaker » de la chambre des représentants, docteur en histoire, qui nous gratifie d’un très inspiré :

Nous sommes en présence d’un peuple palestinien inventé, qui est en fait un peuple arabe, et qui faisait historiquement partie de la communauté arabe.

Il confirmera donc sans problème que nous sommes en présence d’un peuple des Etats-Unis inventé, qui est en fait un peuple occidental, et qui faisait historiquement partie de la communauté occidentale.

Sans plus attendre, je vous mets en relation avec Michele Bachmann, juriste, élue à la chambre des représentants, qui affirme sans complexe que, si elle était élue :

Nous n’aurions pas d’ambassade en Iran. Je n’aurais pas accepté cela.

A toute fin utile, précisons que les Etats-Unis et l’Iran ont rompu toute relation diplomatique depuis le 7 avril 1980, suite à la crise des otages à Téhéran. Nous sommes donc en présence d’une ambassade américaine inventée… bref.

Rick Perry, pourtant Gouverneur du Texas, n’a pas hésité avant de lancer devant une audience certainement déconcertée :

Nos Pères fondateurs n’ont jamais voulu que Washington domine à ce point le pays. Ils avaient même très peur de cette évolution. Ils venaient d’avoir cette expérience avec ce gouvernement lointain qui centralisait toutes les décisions. C’est même pour cette raison que nous avons mené la révolution au XVIe siècle.

Oh, ça va! On est pas à deux siècles près… (c’était en réalité en 1776, au XVIIIe siècle).

Une de mes préférées, un peu plus ancienne, mais plus subtile et surtout prononcée par John McCain, sénateur et candidat malheureux à la présidentielle qui faisait des relations internationales sa spécialité :

Il est de notoriété publique et cela a été rapporté dans les médias qu’Al Qaïda s’étend en Iran, qu’il y reçoit un entraînement et qu’il revient en Irak à partir d’Iran. On le sait bien et c’est malheureux.

Pas de chance, Al Qaïda est une organisation sunnite tandis que l’Iran est majoritairement chitte. Une telle coopération n’est guère « de notorité publique ».

Pour finir, une petite sortie de Mitt Romney, candidat Républicain pour la prochaine présidentielle, qui fait tout de suite son petit effet :

Je ne me soucie pas pour les très pauvres. Nous avons un filet de sécurité et s’il a besoin d’être réparé, je le réparerai.

Malgré le « filet de sécurité », les très pauvres sont toujours très pauvres. La politique sociale des Etats-Unis de plus en plus efficace.

Et un bonus :


Comment ça, il n’est pas Républicain ? Comme ça, c’est pas drôle ? Ah non, effectivement, c’est pas très drôle…